samedi 4 août 2018

des fontaines jaillissantes


Face aux vérités péremptoires
Aux coups violents

Que nous assènent
L’existence et l’histoire

Pour notre consolation
En secret nous cachons

Des beautés clandestines
Des fontaines jaillissantes

Et aussi rudes que soient
Les assauts et les peines

Du plus profond reviennent
Les mots rares d’un poète

Qui nous éclairent
Et nous comprennent


------------------------------


La poétesse Anneh Cerola a eu l’amabilité de publier ce poème le 11 juillet dernier parmi ses « Coups de cœur ». 

Pour aller voir le blog d’Anneh Cerola
https://plus.google.com/+AnnehCerolaH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire