mercredi 10 mai 2017

voyage en train

      Marseille-Metz  (6 mai 2017)


« Les civilisations ne laissent pas de testament. Seuls les individus le font.»

« Il n’existe pas de « dernières volontés » laissées par les civilisations antérieures à la nôtre. Grâce à l’archéologie, la paléontologie et autres champs de recherche, avec l’aide d’instruments toujours plus performants, nous pouvons aller toujours plus loin et plus précisément pour tenter de comprendre. Deux notions résument tout ce qui a été, et sans doute aussi tout ce qui sera. Survie et disparition. Un simple regard en arrière nous permet d’anticiper ce qui nous attend, nous aussi. Rien ne se répète à l’identique. L’histoire n’est pas une suite d’imitations. Mais en ce qui nous concerne, on peut dire que nous avons d’ores et déjà décidé quel sera le témoignage ultime de ce que nous fûmes. Pas Rubens, Rembrandt, Raphaël. Pas Shakespeare, Botticelli, Beethoven, Bach ou les Beatles. Rien de tout cela. Quand notre civilisation aura disparu, il restera deux choses. La sonde spatiale Voyager lancée dans sa course à travers l’espace interstellaire. Et les déchets nucléaires enfouis au cœur de la roche mère. »

                                                                              (Henning Mankell, Sable mouvant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire