mardi 7 mars 2017

waterloo (poème accompagné d'un dessin d'Eric Doussin)

Waterloo

Nous n’avons aucun goût
Pour la pacotille bonapartiste et les militaires

La soldatesque est une passion française
Mille ans de guerre cela devrait forger un caractère

Il n’en demeure pas moins que si la France est une épave
– Hypothèse d’école ! –
Nous serons les derniers à le déplorer

La grandeur des nations est une niaiserie 
Dont témoignent les cimetières

Nous n’avons aucun goût
Pour les batailles et les gesticulations de cloportes
D’hommes mourant dans la boue

Mais non sans plaisir
Nous saluons le souvenir de l’Anglais Wellington

Car nous tenons le 18 juin 1815
Pour l’une des dates les plus éclatantes

De l’Histoire de France !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire